Zones Non Agricoles

Charançon rouge du palmier > Symptômes


Habituellement, les dommages causés par les larves sont visibles longtemps après le début de l’infestation, et au moment où les premiers symptômes apparaissent, ils sont si sérieux que bien souvent la mort du palmier survient rapidement.

 

Symptômes et dégâts

Les dégâts observés sont dus à l’activité trophique des larves qui creusent des galeries à l’intérieur du stipe du palmier.

En Europe, sur palmier des Canaries, il est possible d’observer des encoches sur les palmes, une altération du port de la frondaison, un dessèchement des palmes juvéniles qui peuvent tomber ou s’affaisser. En fin d’infestation, le palmier meurt et prend un aspect aplati en forme de parasol. Par la suite toutes les palmes se dessèchent et finissent par tomber.

 

Confusions possibles

Certains Phoenix canariensis atteints de fusariose du palmier des Canaries (Fusarium oxysporum f.sp. Canariensis) peuvent présenter des dessèchements de palmes comparables, mais un diagnostic précis permet de lever le doute.

Certains palmiers ayant reçu la foudre peuvent également montrer un aspect similaire. Dans ce cas la rapidité d’apparition des symptômes et l’historique météorologique du site sont de bons indicateurs quant à l’origine des signes observés.

 

Détection

Le mode de vie caché de cet insecte rend très difficile la détection précoce, de nombreux moyens sont alors mis en œuvre ou à l’étude.

Informations complémentaires

Fiche symptômes

Plan du site    Mentions légales