Zones Non Agricoles

Charançon rouge du palmier > Historique


Originaire de l’Asie du Sud et de l’Indonésie, où il est un ravageur notable des cocotiers, ce charançon a été répandu, via les échanges internationaux, dans de nombreux pays du Globe.
 

 

Dès le milieu des années 1980 le charançon a été signalé dans l’aire du dattier, où il est devenu le premier ravageur d’importance des cultures phoenicicoles au Moyen-Orient.

Par la suite les échanges commerciaux de plantes ornementales ont conduit son introduction dans des zones urbaines où les palmiers sont utilisés pour agrémenter le paysage.

 

Depuis le début du 21ème siècle l’aire de répartition de l’insecte s’étend considérablement à l’échelle des continents et au sein des territoires infestés. Dans certains pays les dommages socio-économiques, paysagers et environnementaux sont considérables.

 

A ce jour le charançon est signalé en Asie (Moyen-Orient, Inde, Japon en 2000, etc), Afrique (Egypte, Maroc en 2008, Iles Canaries en 2005…), Europe (Portugal, Espagne, France, Italie, Slovénie, Grèce, Chypre, Malte, Turquie), Amérique centrale (Antilles néerlandaises en 2009), Amérique du Nord (Californie en 2010) et Océanie (Australie, Papouasie Nouvelle-Guinée…).

 

Son expansion sur d’autres territoires est à craindre.

 

En France, il a été découvert en 2006 en Corse et dans le Var, en 2007 dans l’Hérault, les Pyrénées-Orientales et les Bouches du Rhône, en 2008 dans les Alpes-Maritimes, en 2012 dans le Vaucluse, en 2013 en Bretagne dans le Morbihan.

Informations complémentaires

Plan du site    Mentions légales