Arboriculture fruitière

Feu bactérien > Historique


Le Feu Bactérien (ou Fire Blight) a été observé pour la première fois, en 1780 en Amérique du Nord au niveau de la vallée de l’Hudson (Etat de New-York).

 

L’agent causal, la bactérie Erwinia, a été constaté presque 100 ans après en 1878 par Burrill.

 

La maladie apparaît en Europe en 1957 sur le territoire de la Grande- Bretagne. Ce sont ensuite les Pays-Bas et la Pologne qui sont atteints en 1966 puis le Danemark en 1968.

En savoir + : La contamination dans le monde

 

En France, sa première détection est enregistrée en 1972 dans la région de Dunkerque. En 1978, deux foyers importants sont repérés dans le sud-ouest.

 

En PACA, la présence de la bactérie n’a été décelée et confirmée qu’en 1999 (dans les vergers de fruits à pépins du Vaucluse).

 

Beaucoup de pays de l’Union Européenne sont aujourd’hui atteints totalement ou partiellement par le Feu Bactérien. L’Union Européenne a, de ce fait, créé des zones protégées indemnes de Feu Bactérien.

Dans ces zones, l’introduction et la circulation des plantes hôtes du Feu Bactérien ne peut se faire que si les végétaux sont issus d’une pépinière détenant le passeport phytosanitaire avec le statut « Zone Protégée » ou ZPb2 (zone de sécurité).

En savoir + : Les zones protégées en Europe

Informations complémentaires

Plan du site    Mentions légales